Collections

Les pièces de collection exposées dans le musée et donc accessibles au grand public ne sont qu’une infime partie de ce qu’il possède. Dans les coulisses, les scientifiques peuvent se plonger dans les 90% restants pour leurs recherches et pour leurs travaux de documentation.

Comment rassemble-t-on une collection aux caractéristiques régionales, scientifiques, patrimoniales, éducatives, esthétiques et historiques ?

L’investissant dans des pièces de collections ne constitue qu’une première étape. Après l’acquisition de nouvelles pièces ou même de collections entières par don, par des legs, par des échanges, par des fouilles ou par achat, celles-ci subissent généralement une révision ou nécessitent d’être redéterminées. Tel a été le cas pour la première tranche de la collection ornithologique Frenzel acquise par le musée en 2003, mais aussi pour l’herbier Etringer et pour bien d’autres.

Derrière la beauté des pièces présentées aux visiteurs du ‘natur musée’ et de celles qui restent dans les coulisses du musée se cache un travail considérable. Ces collections doivent être préparées, listées, aménagées et entretenues, voir même restaurées. Leur traitement varie légèrement selon les besoins (expositions, prêts à d’autres musées, expertises ou  tout simplement conservation) mais en termes généraux, certaines lignes directives restent constantes.

Recherchez des spécimens dans nos collections: