99e édition des Journées Luxembourgeoises de Géodynamique (6-8/11/2017)

IMG_1754La 99e édition des Journées Luxembourgeoises de Géodynamique vient de se tenir du 6 au 8 novembre 2017 à Luxembourg. Elle a réuni une trentaine d’experts luxembourgeois, belges, congolais, islandais, français et américains ainsi qu’une dizaine d’étudiants en Master en gestion des risques naturels.
L’objectif de cette réunion scientifique était de faire le point sur les dernières avancées réalisées dans le cadre d’un projet co-financé par le ministère belge de la Politique Scientifique (BELSPO) et le Fonds National de la Recherche Luxembourgeois. Ce projet de 4 ans, appelé RESIST (“Remote Sensing and In Situ Detection and Tracking of Geohazards), a pour objectif l’amélioration des connaissances sur les mécanismes pré-éruptifs et les paramètres déclencheurs de glissements de terrain.
IMG_1075_smallLes scientifiques développent des méthodes spatiales innovantes pour la mesure des déformations du sol et la détection des gaz volcaniques. En procédant à leur analyse en combinaison avec des mesures au sol de très haute résolution (sismicité, mesure de dioxyde de soufre, spectrométrie, infrasons…), ils étudient les géohazards affectant la zone volcano-tectonique du bassin du Kivu, située dans le rift Est Africain, à la frontière du Congo, du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda.
En étroite collaboration avec le Musée Royal d’Afrique Centrale belge, le Musée national d’histoire naturelle et le Centre Européen de Géodynamique et de Séismologie sont actifs dans cette région depuis plus de 13 ans. Les méthodes développées dans le cadre de ces projets successifs ont permis des avancées significatives pour l’étude de cette région à haut risque mais sont aussi utilisées dans d’autres parties du monde moins menacées, y compris dans la Grande Région.

 

géophysique et astrophysique, news, sciences de la terre |