Les collections d’histoire naturelle

par Alain Faber, Simon Philippo et Jean-Michel Guinet

Les collections du Musée national d’histoire naturelle sont le reflet de l’histoire de notre institut et avant tout le fruit du dynamisme et de l’engagement de ses conservateurs et de leurs collaborateurs. Le développement des collections peut être reconstitué en comparɑnt les différents inventaires établis depuis plus de 160 ans et le contenu actuel des collections. La collection actuelle peut être caractérisée par les attributs suivants: régionale, scientifique, patrimoniale, éducative, esthétique et historique.

régionale : les trois quarts des objets d’histoire naturelle conservés au musée proviennent des deux grandes entités naturelles, Lorraine – Guttland – Gaume et Ardennes – Éislek – Eifel ;

scientifique : du point de vue systématique, certains groupes de fossiles, de minéraux, d’animaux, d’insectes et de plantes sont bien représentés et plusieurs centaines de spécimens sont figurés et certains ont un statut de types (holotypes, cotype…) ;

patrimoniale : c’est la collection la plus importante du patrimoine d’histoire naturelle du Grand-Duché ;

éducative : c’est un instrument apte à retracer l’évolution de la vie, à montrer la biodiversité et à illustrer les milieux naturels de la région ;

esthétique : la qualité et la préparation de certaines pièces mettent en évidence la beauté des objets naturels ;

historique : des collections au passé prestigieux ont été conservées au muséum pour un futur prometteur.

Collection Hues bi

Photo: R. Wagner, 1986

Ces attributs ne se sont pas développés de façon régulière, mais l’histoire et certaines personnes ont réussi à donner leurs lettres de noblesse tantôt à l’une, tantôt à l’autre des qualités de la collection. Ainsi la nature des pièces acquises dépend fortement des affinités respectivement des spécialités du conservateur, mais aussi de la politique du muséum. Le volume des acquisitions est à son four fonction des opportunités, de l’importance accordée ɑux différentes sections au sein du musée et de l’importance du musée dans la vie culturelle du pays.

La valeur d’une collection se mesure par son contenu, son état et son rayonnement. Une collection “s’enrichit” par l’acquisition de pièces à caractère scientifique, patrimonial, éducatif ou esthétique. Elle “vit” par la conservation des pièces et des données qui s’y rapportent. Et, finalement elle “rayonne” par la qualité des travaux scientifiques réalisés sur les pièces et par leur présentation dans les expositions permanentes et temporaires.

Accéder aux collections du Musée sur le site du Système mondial d’information sur la biodiversité (GBIF): www.gbif.org