Orchidées, cacao et colibris – Naturalistes et chasseurs de plantes luxembourgeois en Amérique latine

Dans le cadre du 125e anniversaire de la Société des naturalistes luxembourgeois en 2015 le Musée national d’histoire naturelle conçoit et produit une grande exposition temporaire sur les explorateurs luxembourgeois en Amérique latine.

Orchidées, cacao et colibris

Naturalistes et chasseurs de plantes luxembourgeois en Amérique latine

prolongation_F_sEntre 1830 et 1930, l’Amérique latine fut une terre d’élection pour un certain nombre de naturalistes luxembourgeois.  C’est à cette partie du Nouveau Monde, c’est à ces hommes que le Musée national d’histoire naturelle du Luxembourg consacre son exposition actuelle.

Figureront dans l’exposition des chasseurs de plantes comme Nicolas Funck (1816-1896), Jean Jules Linden (1817-1898), Louis Joseph Schlim (1819-1863), sans oublier Lambert Picard (1826-1891), qui avaient tous en commun la passion de l’aventure, la volonté de découvrir et de répertorier les plantes exotiques, notamment les orchidées, … et le sens du commerce.

Ils ne sont pas les seuls à y figurer, puisque l’exposition invite le visiteur à découvrir, entre autres, les activités scientifiques de l’ingénieur et géologue François Majerus (1819-1877) au Mexique ainsi que la présence en terre brésilienne de l’éminent naturaliste luxembourgeois Edouard Luja (1875-1953).

D’une manière générale, les activités des naturalistes luxembourgeois en Amérique latine représentent des réussites scientifiques réelles, tant par la quantité d’observations touchant à la botanique, à la zoologie, à la géologie et accessoirement à l’anthropologie, que par les collections rassemblées dont quelques-unes sont conservées au MnhnL. L’exposition évoque ainsi les trajectoires biographiques de ces aventuriers, explorateurs, botanistes, naturalistes amateurs ou professionnels, et elle retient plus particulièrement leurs parcours migratoires en Amérique latine.

Privilégiant autant l’aspect des migrations intellectuelles et scientifiques que celui des explorations et des découvertes naturalistes, prenant en considération des phénomènes socioculturels comme le goût de l’aventure, l’exotisme ainsi que la passion pour les plantes tropicales, l’exposition propose à travers les différentes thématiques et problématiques retenues des lectures à plusieurs niveaux ; lectures qui devraient convenir à un public allant de 8 à 88 ans !

Commissaire: Claude Wey, historien et collaborateur scientifique du Musée national d’histoire naturelle

Expositions en cours, News, Orchidées, cacao et colibris |