De l’or pour un Luxembourgeois au Brésil !

Le naturaliste voyageur luxembourgeois Lambert A. Picard (1826-1891) émigra au Brésil à l’âge de 18 ans. Il est le fils de Jean-Pierre Picard, maitre de forges à Septfontaines. Il est le huitième d’une famille de dix enfants dont la cadette n’est autre qu’Amélie Picard (auteure de poèmes romantiques, de nouvelles et de pièces de théâtre). Il fit don au musée, en août 1872, d’un échantillon d’or de « Cacapava » (Rio Grande do Sul, Brésil), en même temps que plusieurs autres objets comme en témoigne l’extrait des notes de nos archives relative à cette donation.

On note trois voyages de Lambert Picard en Amérique du Sud: le premier de 1846 à 1849, où il se cantonne dans les environs de Desterro (Nossa Senhora do Desterro) et sur l’ile de Santa Catarina, maintenant appelée Florianópolis (Brésil). Le second de 1855 à 1871, durant lequel il visite les états de Santa Catarina et de Rio Grande do Sul (Brésil). Et un dernier, en 1873 avec pour destination finale l’Uruguay. Nous pouvons donc supposer que l’échantillon d’or offert au musée a été récolté durant le second voyage de Lambert Picard.

Revivez encore jusqu’au 8 octobre les aventures rocambolesques de Lambert Picard dans l’exposition “Orchidées, cacao et colibris – Naturalistes et chasseurs de plantes luxembourgeois en Amérique latine”. ‬

News, Orchidées, cacao et colibris |