Science Festival 2011

Avec plus de 60 ateliers expérimentaux et de nouveaux spectacles, tous destinés à un public large, l’édition 2011 du Science Festival promet d’être particulièrement colorée, d’autant plus que deux grandes expositions sur le thème des couleurs complètent le programme déjà très varié. La palette étant très riche, il y en aura assurément pour tous les goûts et pour toute la famille ! Les ateliers à découvrir dans et autour du ‘natur musée’ et du Centre culturel de rencontre Abbaye Neumünster invitent les visiteurs à s’impliquer sans complexe et à participer activement à des expériences et démonstrations issues d’une multitude de disciplines scientifiques. Pendant quatre jours, dont les deux premiers sont réservés exclusivement aux classes scolaires (plus de 250 inscriptions déjà !), des scientifiques, des chercheurs, des médiateurs et le public sont ainsi appelés à communiquer, à dialoguer, à s’informer… et à s’amuser ensemble.

À travers le Science Festival et la recherche d’un contact direct avec le public, le Fonds National de la Recherche et le Musée national d’histoire naturelle souhaitent renforcer le lien entre science et société et susciter l’intérêt de la population pour les sciences, avec néanmoins un public cible principal : les jeunes. L’objectif de cette manifestation à cheval entre promotion des sciences, recherche scientifique, éducation et culture est de créer une acceptation et une compréhension du rôle des sciences en tant que créatrices de savoir et d’innovation et d’éveiller l’intérêt des jeunes pour les carrières scientifiques. Depuis sa première édition en 1995, le Science Festival s’est établi comme l’événement phare de la promotion des sciences au Luxembourg. Le succès populaire qu’il connaît en est certainement le meilleur témoignage. Si pour la seule édition 2009, plus de 9.000 « chercheurs en herbe » se sont laissé tenter par l’aventure scientifique, l’édition 2011 vise les 10.000.

Il va sans dire que l’organisation et le bon déroulement du Science Festival ne seraient envisageables sans la participation de nombreuses institutions de recherche publiques, d’associations diverses et de bénévoles. Le but du Science Festival est donc aussi de valoriser les médiateurs scientifiques présents, qu’ils soient chercheurs, éducateurs, pédagogues, guides-conférenciers, ainsi que leur travail. En retour, le Science Festival constitue une plateforme idéale pour se faire connaître par un public intéressé et curieux de savoir ce qui se fait dans les laboratoires et en quoi les activités scientifiques ont désormais une importance incontestable.

Grâce à la promotion des sciences, qui constitue une de leurs priorités communes, le Fonds National de la Recherche et le Musée national d’histoire naturelle espèrent finalement répondre au devenir d’une société où science, économie, politique et culture s’entrecroisent en permanence et dans laquelle les savoirs et les débats, que ces derniers suscitent, constituent des facteurs centraux.

Les organisateurs

La collaboration logique entre le Fonds national de la recherche et le Musée national d’histoire naturelle quant à l’organisation du Science Festival est la clé de la réussite de cette manifestation à cheval entre promotion des sciences, recherche scientifique, éducation et culture.

Initiateur du Science Festival en 1995, le Musée national d’histoire naturelle s’est forgé depuis longtemps la réputation d’un acteur culturel dont les expositions se sont affirmées comme un espace de découverte, d’échange et de sensibilisation incontournable. Or, derrière les vitrines d’expositions se cache aussi tout un monde, moins connu, hélas, mais tout aussi important, de scientifiques et de naturalistes qui étudient les spécimens des collections et qui s’attachent aux aspects scientifiques de notre patrimoine naturel. Le Musée national d’histoire naturelle est aussi un institut de recherche. Au Musée science et culture ne sont que les deux faces de la même pièce, étroitement liées et équivalentes.

Depuis 1999, le Fonds national de la Recherche (FNR) s’est constamment investi afin d’améliorer l’environnement de la recherche au Luxembourg et de faire face aux comparaisons internationales. Une autre priorité du FNR est évidemment la promotion des sciences et de la recherche auprès du grand public. C’est ainsi que le FNR tente de faciliter l’organisation d’activités de promotion et d’encourager les institutions de recherche à motiver leurs chercheurs à participer encore davantage à ces activités, allant de l’atelier scientifique à la conférence grand public. En alternance avec le Science Festival, le FNR organise tous les deux ans la Researchers’ Night, pendant laquelle les chercheurs eux-mêmes occupent le devant de la scène. Et le scientifique le plus connu du pays a également posé ses valises au Fonds national de la recherche : Mr Science.

News archives |