Mon œil! (22.06.06 – 27.08.06)

La prise de vue est médiocre : l’image est inversée, sans relief, mouvante, barbouillée de couleurs changeantes et mouchetée d’aberrations optiques. Non, il ne s’agit pas d’une scène filmée caméra à l’épaule par un cinéaste amateur, mais bien de l’image qui se forme au fond de nos yeux.

Une matière première de piètre qualité que le cerveau se charge de travailler pour nous donner une vision du monde en trois dimensions, stable et cohérente. Il remet les scènes à l’endroit, interprète la palette de couleurs, élimine les mouvements qui ne sont dus qu’à l’agitation oculaire, réinvente les contours cachés, supprime la tache aveugle, cette zone de la rétine dépourvue de cellules visuelles à l’endroit où part le nerf optique, etc… Mais dans son élan, le cerveau en fait parfois trop, et finit par mettre du sens partout, y compris là où il n’y en a pas…

Soyez les bienvenus dans le monde des illusions optiques où un sourire ravissant se transforme rapidement en une grimace terrifiante!

Exposition conçue par le Musée d’histoire naturelle de Neuchâtel (CH)

Archives |