Exposition Or (19.12.01- 14.04.02)

L’or : sous ce bref substantif se pressent d’innombrables évocations. Rien de ce qui touche à l’or ne laisse indifférent de façon qu’il s’est construit au cours de l’histoire de l’humanité autour de ce mot un prodigieux édifice dont la façade brillante annonce les splendeurs mais qui cache aussi les misères. Néanmoins l’histoire de l’or ne débute pas avec l’arrivée des premiers hommes sur Terre, mais elle est beaucoup plus ancienne. L’or a en effet un passé géologique des plus intéressants.

Autant de particularités qui valent bien que l’on s’y arrête un instant, le temps d’une visite dans la nouvelle exposition “Or-Gold” qui aura lieu du 19 décembre 2001 au 14 avril 2002 au ‘natur musée’ à Luxembourg et qui présente l’histoire naturelle et culturelle de l’or. Ici sont racontées les plus belles des innombrables histoires et légendes autour de ce métal qui a tant exercé sur la raison humaine un irrésistible pouvoir d’attraction par sa couleur, sa rareté, sa noblesse et sa valeur symbolique.

Mais l’or est avant tout un élément chimique possédant des propriétés chimiques, physiques et minéralogiques qui lui sont propres. Comment reconnaître l’or natif? Pourquoi l’or s’accumule-t-il davantage dans certains endroits que dans d’autres? Dans quel type de roche peut-on trouver de l’or? Tant de questions auxquelles l’exposition donnera une réponse par intermédiaire d’une muséologie accueillante et interactive. Laissez-vous par exemple guider dans une mine d’or reconstituée en grandeur nature.

L’or est aussi une marchandise. Image de richesse nationale, étalon des monnaies, moyen des échanges entre les pays, réserve de puissance publique, valeur refuge de l’épargne privée, ce symbole à multiples faces accroche l’intérêt et force l’engagement. Jusque dans ses paradoxes, l’or suscite des explications. Il est synonyme de richesse et pourtant sa production a longtemps plafonné pour des raisons étrangères à la technique ; de surcroît, les pays qui le produisent ne le détiennent pas. On dit que les réserves d’or sont nécessaires et pourtant nombreuses sont les nations qui en sont pratiquement démunies. Les instances monétaires internationales décident de bannir toute référence à l’or et pourtant la plupart des États continuent d’en conserver une masse appréciable. Le propos de l’exposition est aussi de dégager les traits permanents de ce produit et de le dépouiller de sa gangue populaire.

Les conséquences sociales, économiques et écologiques des ruées vers l’or à travers le monde, la bijouterie et l’or dans l’art classique et moderne sont d’autres thèmes traités dans l’exposition. Grâce à la collaboration de nombreuses institutions nationales et internationales les visiteurs auront la possibilité de s’étonner devant des pièces de collections et des oeuvres d’art uniques et exceptionnelles. L’exposition est encadrée par un programme important d’activités comprenant des visites guidées, des ateliers et des conférences.

Archives |